24/07/2013

Moutons, kilts et whisky : journal d’une interprète touristique (PARTIE 3 - Jours 3 à 6)

Quand une agence de voyage édimbourgeoise me contacte pour une mission d’interprétariat sur un circuit touristique intitulé "Inoubliables Écosse et Île de Skye", j’ai une vague idée de ce qui m’attend et j’accepte avec beaucoup d’enthousiasme. Récit d’une aventure qui me fait redécouvrir ma terre d’accueil …


Jour 4
J’essaie d’être le plus impartiale possible mais à des moments comme ça, impossible de rester de marbre et je redeviens moi-même touriste : on vient de quitter Skye par le pont cette fois et on est au pied d’Eilean Donan Castle, le château que je rêve de visiter depuis 7 ans ! Je partage mes impressions avec certains qui me prennent en photo pour immortaliser ce moment, je suis aux anges. La matinée est assez facile, ce qui contraste avec les 2 dernières journées d’interprétation de 10 à 12h/jour (et il faut parfois crier pour se faire entendre quand on ne vous écoute plus). Vocabulaire assez simple, légendes et célébrités, quelques histoires bien connues comme celle du Loch Ness. Puis visite d’Urquhart Castle, introduction avec un film en français exceptionnellement bien sous-titré, thé bio offert par la maison pendant que le groupe est occupé dans la boutique de souvenirs, à des moments comme ça on dit merci Historic Scotland ! Le reste de la journée s’annonce moins évident, on me fait beaucoup de plaintes (climatisation trop forte ou trop basse, pas assez de pain à table, pas assez d’arrêts et trop de temps dans le car, mauvais temps etc). Plus tard, bloqués dans les bouchons à la sortie d’Inverness, mon cerveau commence à saturer, j’ai beaucoup de mal à me concentrer et quand la guide explique les traditions paillardes, je mélange les 4 éléments et dois souvent lui demander de répéter ou expliquer. Une fois arrivés à Aviemore, tout le monde est exténué : la guide et le chauffeur écourtent leur dîner pour monter dans leur chambre, moi je reste finalement pour donner les explications du lendemain et discuter avec plusieurs tables.
Amandine enfin devant Eilean Donan Castle
Jour 5
Avant-dernier jour déjà et celui que j’appréhende le plus : la visite de la distillerie Glenfiddich. Avant de partir, j’ai la tâche ingrate de demander au groupe de ne pas laisser de déchets et emballages dans le car et je me fais un peu houspiller. Dès la vallée de la Speyside, mes notes whisky deviennent utiles et je finis par vite retenir les mots fraîchement appris. Pour la visite de la distillerie, une guide de Glenfiddich nous accompagne (après nous avoir divisés en 3 groupes). C’est une étudiante en Français à l’Université d’Édimbourg donc forcément on discute un peu de son parcours. Certains hommes du groupe la draguent un peu mais elle reste imperturbable. J’apprécie vraiment de pouvoir allier la théorie de mes recherches à l’expérience de la visite et tout se déroule mieux que j’aurais pu espérer. Dans mon enthousiasme je me dis même que finalement je pourrais me spécialiser dans le domaine. Pendant que tout le monde (y compris la guide !) profite de la dégustation des 3 "drams", je reste professionnelle. Je me contenterai d’un délicieux café au lait avec l'emblème du célèbre cerf. Au retour dans le car, je fais circuler mes notes pour lecture et j’entends de très bons commentaires sur « tout le boulot ». Quelques highland cows photographiées depuis un champ puis direction Castle Fraser où des audio-guides et dépliants sont disponibles en français. Je fais la visite rapidement puis me détends 15 mns dans le jardin. La route est longue jusqu’Aberdeen : j’interprète de la géographie, des renseignements sur la vie de tous les jours puis on passe à l’industrie pétrolière et ça devient plus dur. Après le lever matinal, le stress de la distillerie et 5h de route, mes capacités de concentration sont encore une fois mises à l’épreuve et mon cerveau commence à lâcher : je mélange des syllabes (mon « Sarabie Aoudite » fait bien rire la galerie). Enfin arrivés à l’hôtel et on profite du luxe d’un Hilton. J’en aurai besoin, la dernière journée ne sera pas des plus reposantes. Après de nombreuses sollicitations pour interpréter le menu du soir, je perds ma voix et on me laisse tranquille. Dodo, tôt …

le breuvage non-alcoolique bien mérité
Jour 6
Le confort du Hilton a remis même les plus râleurs de bonne humeur ; de mon côté j’ai pu profiter de la connexion Internet pour répondre à des clients et rattraper mon retard par rapport à des devis. On longe la côte vers Édimbourg, arrêt rapide à Dunnotar Castle puis direction St Andrews. Face à l’insatisfaction générale du groupe qui s’attendait à un quartier libre, on contacte l’agence pour prolonger l’escale de quelques heures. On traverse le Fife, l’interprétariat touche à nouveau à des thèmes comme l’agriculture et l’industrie de la région et d’autres pôles d’intérêts. On s’arrête déjeuner dans une grange aménagée en pub et on installe le groupe à leur hôtel. Nouvelle déception quand le groupe se rend compte que l’hôtel d'Édimbourg se trouve en fait en « banlieue d’Édimbourg » pour reprendre les mots exacts de la guide (euh ... la ville dortoir de Dumferline en fait !). C’est la fin de notre tandem guide + interprète ; le lendemain, le groupe retrouvera leur nouvelle guide francophone. Le car nous ramène à l’aéroport. Dans le bus qui me ramène chez moi, j’ouvre l’enveloppe qu’on m’a donnée avant de partir : des pourboires !! J’ai dû bien faire mon travail. Comme à la fin de chaque mission, j’éprouve un mélange de sensation de fatigue et satisfaction intenses. 

les fameuses vaches des Highlands
... Quelques semaines plus tard, je reçois plusieurs mails de participants ravis de mes prestations. En fin de compte ça, c’est ce qui donne le plus envie de repartir :
« Mes félicitations encore pour cet exercice fort difficile de traduction quasi en direct de l'anglais au français et sur une amplitude chronologique marquée : j'entends par là une grande partie de la journée. » ...

Why choose me

Professional linguist with 13 years' experience
Translator, teacher & interpreter since 2004
Member of the Chartered Institute of Linguists
Member of the International Association of Professional Translators & Interpreters

Translation experience
Certified translation of official documents:
- birth/marriage/divorce certificates
- diplomas, transcripts & references
- legal/medical/insurance documents
Academic articles/literary essays
Business/marketing communications
CRM software

Interpreting experience
Court hearings
Medical and work-related
Edinburgh International Film Festival 2010
Arts/cultural events
'Fixer' for French TV

Teaching experience
Language assistant at prestigious Fettes College
Teacher at 3 leading UK universities
Organised a T&I workshop

Qualifications
First degree in English Studies
MSc in Translation Studies
Professional Graduate Diploma In Secondary Education (French & Spanish)