Oxford-based English-French translation services you can trust

Qualified and experienced linguist Amandine Lepers-Thornton MSc, MCIL, IAPTI. All your translation needs covered.

Traduction anglais-français

Traduction certifiée, littérature, business, marketing, tourisme ...

Formerly based in Edinburgh

Expert in all things Scottish.

More than just words

Don't get lost in translation - get the right message across.

Qualité, flexibilité, disponibilité

Expérience et expertise assurées, au service de votre projet.

25/07/2017

5 things to have translated to reach French customers

1. Website and blog
This could look like stating the obvious but if you already have a well-established online presence and are only targeting English-speaking customers, you're missing out. Don't just assume that English is a global language and French speakers with a basic understanding of English will be able to browse your website. Studies have repeatedly shown that customers are more likely to buy from companies who communicate with them in their own language. A high percentage of the projects I translate for regular clients are aimed at communicating with prospects through websites pages, blog posts etc. 

2. Newsletters
You've already localised the contents of your website and opened up to the French market. You've attracted French customers, with some signing up to your newsletter via the link on your website. But if your newsletter is in English, you're back to square one. There's not much point spending a lot of time creating quality copy for your newsletter if you don't make it accessible for foreign readers. The process of translating highly creative content and adapting it to a target language and culture is called "transcreation".

3. Social media contents
French people love their smartphones and tablets and spend on average 1-2 hours a day on social media, with Facebook coming top. Your competitors are already doing it and great brands go beyond having a presence on social media: they adapt their message for it to be catchy in the target language. And judging by the number of likes and followers that the companies who do it well get, this technique clearly works. Translators who specialise in digital marketing will be able to advise you on the best approach for French social media.

4. Infographics
You might think images speak louder than words, so why have an infographic translated? Surely readers can look at the pictures and symbols and figure it out? Chances are they won't even try. The copy that accompanies an infographic often contains essential information, which means your French website visitors will definitely appreciate having the information in their own language. Also, given the small number of words, infographics aren't that expensive to have translated. Why not make the most of them by making them accessible in multiple languages?

5. Feedback forms and online questionaires
Now that localisation is part of your marketing strategy and you've reached out an international base of clients and prospects, you'll probably want to know what your French customers like and want. Using customer feedback successfully is a must for any business looking to provide users with the products they need. Like infographics, a one-page online survey won't cost the earth and could have a big impact.

I have experience of translating all of these marketing tools and would be happy to help and advise if you're considering increasing your reach with French-language material. Just drop me a line.

03/04/2017

Brexit


Now that Article 50's been triggered, Brexit has become a reality that will affect everybody who lives in Britain, and even more so European residents in the UK and Brits with European spouses.

Are you British and married to a French citizen?
If you've been married to a French citizen for at least 4 years, you may be eligible to apply for French citizenship by marriage.
You'll find information about the process on the page of the French Consulate in London:
https://uk.ambafrance.org/Vous-souhaitez-acquerir-la-nationalite-francaise

You'll need certified translations of the English documents you'll be submitting - eg birth and marriage certificates, ACRO Subject Access Request - and you might find this section of my website useful.

I'm very happy to answer your questions about certified translations for French citizenship.


Vous êtes Français et résidez en Grande-Bretagne depuis plus de 5 ans ?
Si vous espérez garantir vos droits après la sortie de la Grande-Bretagne de l'UE, la demande d'un certificat de résidence permanente (PR) auprès du Home Office (ministère de l'intérieur britannique) est une démarche à considérer.
Vous pouvez faire votre demande sur la page suivante :
https://www.gov.uk/apply-for-a-uk-residence-card/permanent-residence-card

Si certaines pièces de votre dossier (lettre de mutuelle, acte de mariage, justificatifs de domicile etc) sont en français, vous aurez besoin d'une traduction certifiée. Quand vous aurez reçu votre carte de résident permanent, vous pourrez demander la nationalité britannique :
https://www.gov.uk/becoming-a-british-citizen/check-if-you-can-apply

Si vous avez des questions sur les traductions certifiées pour l'acquisition de la nationalité britannique ou pour la demande de carte de résidence permanente, n'hésitez pas à me contacter.

27/02/2017

Bien préparer ses études en Grande-Bretagne

J'ai la chance de vivre à Oxford, une ville britannique renommée pour la beauté de son architecture mais surtout pour sa prestigieuse université composée de 38 collèges.


Avec plus de 150 universités, des universités traditionnelles aux campus universitaires modernes, la Grande-Bretagne a la cote auprès des étudiants étrangers, qui sont souvent attirés par la richesse de sa culture, la souplesse de son système éducatif et ses paysages verdoyants.

Petit tour d'horizon si l'aventure vous tente et que vous souhaitez poursuivre vos études en Grande-Bretagne :
- Undergraduate/Postgraduate : le diplôme undergraduate, d'une durée de 3 à 4 ans, permet d'obtenir un Bachelor's Degree (BA pour Bachelor of Arts ou BSc pour Bachelor of Science), ce qui correspond à la Licence française. Le diplôme postgraduate se prépare en 1 à 2 ans ; il s'agit généralement d'un Master (MA pour Master of Arts ou MSc pour Master of Science). Il est ensuite possible de poursuivre un doctorat ou PhD, généralement en 3 ans après le Master.
- Choix d'université : vous pouvez opter pour une université dans une ville qui vous plaît ou faire votre choix en fonction des cursus proposés par l'établissement, à savoir qu'en Grande-Bretagne, certaines universités sont réputées pour les études scientifiques, de langue / de droit etc
- Différences culturelles : le nombre d'heures de cours est nettement moins important en Grande-Bretagne qu'en France, surtout en première année. Les universités proposent généralement des clubs et activités diverses, ce qui donne l'occasion de rencontrer d'autres étudiants, car souvent les étudiants britanniques étudient loin de leur région et ne rentrent chez eux que pour les vacances et week-ends de 3 ou 4 jours.
- Coût de la vie : si la plupart des campus sont dynamiques et modernes, certains avec d'excellents services et aménagements, une salle de sport etc, cela a un coût. En effet, les frais d'inscription peuvent atteindre 9 000 livres sterling par an, auxquels s'ajouteront des frais annuels (loyer, courses, factures, transport ...) avoisinant les 10 à 15 000 livres par an. En Écosse, les frais d'inscription pour les études undergraduate sont gratuits pour les étudiants européens. Les études postgraduate varient d'une université à une autre mais coûtent généralement plus que les études undergraduate. C'est un élément à prendre en compte au moment de faire son choix, sachant que les loyers à Londres, dans le sud de l'Angleterre et dans les grandes villes risquent d'être bien plus élevés qu'au nord du pays et en Écosse ou au Pays de Galles.
- Démarches administratives : la première étape consiste à aller sur le site de l'université qui vous tente pour vous renseigner sur les démarches d'inscription. Dans tous les cas, vous aurez besoin de traductions certifiées de vos diplômes français. Il n'est normalement pas nécessaire de se déplacer pour déposer un dossier, la plupart des universités ayant un système d'"online applications", mais si vous en avez la possibilité, ce n'est pas une mauvaise idée de visiter l'université de votre choix pour mieux préparer votre installation et séjour.

Quel que soit le parcours vers lequel vous vous orientez, c'est une aventure très enrichissante à plein de niveaux et qui améliorera vos perspectives de carrière, comme le montre cet article :
Les diplômés ayant passé du temps à l’étranger trouvent plus vite un emploi

08/02/2017

Rencontre freelance en 10 questions

Pour cette rencontre de 2017, Amend in Style Translations se met au grec et souhaite la bienvenue à Vasiliki Prestidge, la traductrice de Greek to Me Translations.
1. Qui es-tu ?
Vasiliki Prestidge, traductrice freelance professionnelle anglais-grec. Mon entreprise s'appelle Greek to Me Translations et je suis installée à Oxford, une ville qui me tient à cœur. J'adore les langues, le soleil, bloguer et voyager. 

2. Quel genre de traductions fais-tu ?
Je traduis principalement des textes médicaux mais je travaille de plus plus en plus avec des documents marketing et touristiques, ce qui s'explique sûrement par le fait que la Grèce est une destination touristique incontournable. Je suis aussi inscrite sur la liste des traducteurs agréés du consulat de Grèce à Londres et fais des traductions certifiées pour des particuliers.

3. Pourquoi as-tu décidé de devenir traductrice indépendante ?
J'ai toujours su que je voulais travailler dans la traduction. C'est plutôt rare de savoir ce qu'on veut faire très jeune mais c'était mon cas : j'ai toujours été attirée par les langues étrangères. C'est donc dans ce sens que j'ai choisi mes études et défini mon parcours professionnel. Je trouve le monde de la traduction fascinant. C'est un peu comme être acteur, j'ai l'impression de jouer un rôle qui ne fait que changer. Aucune journée de ma carrière de traductrice ne se ressemble. Je traduis des sujets différents, pour des clients différents, c'est ça qui est intéressant. Je suis sans cesse en train d'apprendre quelque chose.

4. Si tu n'étais pas traductrice, tu serais...
Probablement décoratrice d'intérieur ou artiste. Peut-être peintre !

5. Quand tu ne traduis pas, tu fais quoi ?
Je vais à des cours de Zumba, ça me donne de l'énergie. J'aime aussi faire de longues ballades à la campagne et regarder des films en buvant une bonne tasse de thé. Et voyager et bloguer, bien sûr !

6. Plus gros coup de gueule ?
Connexion internet trop lente, batterie à plat, voire pire, quand je suis à court de café ! Ou bien lorsque quelqu'un dit : "Je n'ai pas besoin de traducteur, moi aussi je parle deux langues alors je peux faire le travail moi-même."

7. Meilleur moment ?
Pour l'instant, le meilleur moment de l'année a été de voir mon nom dans un magazine en ligne grec très connu spécialisé dans le tourisme, les voyages et la gastronomie. J'étais très fière et j'ai trouvé ça très gratifiant. Quand je vois ce genre de chose, je me dis que ça a valu le coup de passer des heures et des heures à traduire et à rechercher des articles pour ce projet. Et je compte bien l'ajouter à mon portefeuille d'activités.

8. Un conseil à un traducteur qui débute ?
Ce n'est pas toujours facile mais il ne faut surtout pas abandonner. Il faut avoir confiance en soi pour réussir mais il faut aussi connaître ses limites et ne pas dire oui à tout et n'importe quoi. Mais surtout, il faut aller à plein d'événements professionnels et de conférences et dire qu'on est traducteur à tout le monde. On ne sait jamais d'où viendra le prochain projet. Enfin, il ne faut ne pas oublier de se dire qu'on est une entreprise et pas seulement un indépendant qui travaille à domicile.

9. Un conseil à un client qui a besoin d'une traduction ?
Dites-moi pourquoi vous avez besoin de cette traduction. Quel est votre objectif  ? Quel problème la traduction va-t-elle solutionner ? Avec ces informations, je peux vous proposer la meilleure solution pour atteindre vos objectifs. Éviter de penser à la traduction à la dernière minute, elle doit faire partie intégrante de votre entreprise et de ses activités si vous voulez avoir une présence sur le plan international. Mais surtout, faites toujours (et je le redis, toujours) appel à un professionnel.

10. Où te vois-tu dans 5 ans ? Et 10 ?
Toujours à la tête de Greek to Me Translations. Je ne sais pas si je serai encore à Oxford ou dans une autre ville, qui sait, peut-être même un autre pays... J'espère aussi avoir écrit un livre d'ici là !

Why choose me

Professional linguist with 13 years' experience
Translator, teacher & interpreter since 2004
Member of the Chartered Institute of Linguists
Member of the International Association of Professional Translators & Interpreters

Translation experience
Certified translation of official documents:
- birth/marriage/divorce certificates
- diplomas, transcripts & references
- legal/medical/insurance documents
Academic articles/literary essays
Business/marketing communications
CRM software

Interpreting experience
Court hearings
Medical and work-related
Edinburgh International Film Festival 2010
Arts/cultural events
'Fixer' for French TV

Teaching experience
Language assistant at prestigious Fettes College
Teacher at 3 leading UK universities
Organised a T&I workshop

Qualifications
First degree in English Studies
MSc in Translation Studies
Professional Graduate Diploma In Secondary Education (French & Spanish)